Accueil arts martiaux
Arts martiaux chinois PDF Imprimer Envoyer
Écrit par La rédaction d'Ici la Chine   
Vendredi, 04 Septembre 2009 09:27

artsmartiauxchinois1

Les arts martiaux chinois, une mosaïque de styles et d'écoles


Les arts martiaux sont l'ensemble des disciplines d'entraînement au combat directement ou indirectement originaires du monde chinois. De manière générale, les Chinois eux-mêmes utilisent le terme «wushu» pour désigner ces pratiques. On parle aujourd'hui de wushu moderne pour les arts martiaux adaptés au sport de compétition.

Kungfu, le faux nom des arts martiaux chinois

Le terme «kungfu» (ou gongfu), largement utilisé en Occident, s'avère impropre : le mot kungfu ne désigne ni un art martial particulier, ni l'ensemble des arts martiaux chinois. Il fait référence au degré de maîtrise d'un adepte dans une discipline. On peut donc dire d'une personne que son kungfu est élevé. Cela signifie que son niveau de maîtrise est considérable. Mais ce terme n'est pas exclusif aux arts martiaux chinois, on peut également l'utiliser en cuisine, calligraphie ou tout autre activité exigeant patience, concentration et adresse.

Il existe une infinité de styles d'arts martiaux en Chine, ce qui rend leur histoire des plus complexes à établir. La légende présente souvent le temple de Shaolin (province du Henan, au sud du pays) comme le berceau des boxes chinoises.

Ce serait le moine bouddhiste Boddhidharma (Da Mo en chinois), qui aurait importé d'Inde vers la Chine l'enseignement de Bouddha et les arts martiaux. Néanmoins, la multitude des styles de wushu dans l'empire du milieu laisse à penser que certains arts martiaux sont nés et se sont développés exclusivement en Chine sans l'influence indienne.

Comment classer les arts martiaux chinois ?

Aujourd'hui, il existe plusieurs méthodes de classification des arts martiaux chinois :

-la distinction géographique entre les Boxes du sud et les Boxes du nord. Mais cette classification est excessivement simpliste.

-la distinction entre les arts externes (waijia) et les arts internes (neijia). Cette séparation en deux catégories est très répandue aujourd'hui. On a tendance à considérer que les Boxes «externes», dont les styles de Shaolin sont le principal exemple, mettent l'accent sur le développement physique, alors que les Boxes «internes» donnent la priorité au développement de l'énergie interne (Qi).

Il arrive même que l'on fasse une distinction entre les arts martiaux d'influence bouddhiste (styles externes, Shaolin) et ceux d'influence taoïste (styles internes comme le Taiji Quan, le Bagua Zhang...). Ceci reviendrait presque à faire une distinction entre les arts martiaux chinois d'influence étrangère ou indienne (styles externes, bouddhistes) et les arts martiaux chinois purement autochtones (styles internes, taoïstes).

Mieux adaptée à la réalité de notre époque, une 3e classification existe : il s'agit de faire la différence entre la pratique traditionnelle, ou purement martiale, les pratiques sportives et les pratiques thérapeutiques.

Ces trois variantes sont pratiquées ensemble ou séparément selon les écoles.

A la découverte des arts martiaux de Chine

Au fil des semaines, notre équipe s'engage à vous fournir de plus en plus d'articles sur les arts martiaux chinois afin de vous aider à mieux comprendre ce véritable trésor de la culture chinoise.

Nos sections arts martiaux chinois

Encyclopédie sur les arts martiaux chinois

Personnalités importantes des arts martiaux chinois (à venir)
Nos dossiers sur les arts martiaux chinois
Liste des différents arts martiaux chinois

Arts martiaux dits externes (à venir)
Arts martiaux dits internes (à venir)
Arts martiaux dits mixtes (à venir)
Les arts martiaux chinois et le sport (à venir)
Les armes des arts martiaux chinois (à venir)
Grades et compétitions (à venir)

Les sujets associés aux arts martiaux (à venir)

 
Bookmark and Share
Accueil arts martiaux
billet avion
Annuaire Asie (Japon, Chine, Inde, Coree, Vietnam, Thailande, Cambodge, Laos, ...) < >