Accueil cinéma Films 'Hero', le sublime wuxia pian de Zhang Yimou
'Hero', le sublime wuxia pian de Zhang Yimou PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Nicolas Jucha   
Mardi, 17 Novembre 2009 07:52

'Hero', le sublime wuxia pian de Zhang Yimou

Réalisé par Zhang Yimou, «Hero» fait partie des références du cinéma de cape et d'épée chinois. Servi par un casting de rêve, le film a reçu, en dépit de certaines critiques sur sa signification idéologique, un excellent accueil du public et des observateurs.

Fiche du film

Titre original : Ying Xiong 英雄

Titre international : Hero

Réalisateur : Zhang Yimou

Scénaristes : Feng Li, Bin Wang, Zhang Yimou

Réalisation : 2002, Chine

Acteurs principaux :
Jet Li (Sans Nom), Tony Leung Chiu Wai (Lame Brisée), Maggie Cheung (Flocon de Neige), Zhang Ziyi (Lune), Donnie Yen (Ciel Etoilé), Chen Daoming (le Roi de Qin)

Genre : wuxia pian/action/histoire

107 minutes

A noter

-le film a été un énorme succès commercial : avec 31 millions de dollars de budget, il a rapporté 177 millions au box-office dont 53 millions rien qu'en Amérique du nord.

-Hero fut nominé aux Oscars et Golden Globes 2003 comme meilleur film en langue étrangère

L'histoire : l'unification de la Chine revue par Zhang Yimou

Jet Li, dans le rôle de Sans NomLa trame du film prend place à la fin de la période des Royaumes Combattants (de 453 à 221 avant JC), quand le roi des Qin est sur le point d'unifier une Chine divisée en 7 royaumes se faisant la guerre.

S'il est un danger que redoute le futur empereur, c'est le trio de guerriers de l'état rival de Zhao : Ciel Etoilé, Lame Brisée et Flocon de Neige. Ils ont déjà essayé de l'assassiner dans le passé, ce qui pousse le souverain à s'isoler dans son palais en portant continuellement son armure.

Un jour, un combattant qui se fait appeler Sans Nom arrive au Palais du roi de Qin. Il prétend avoir vaincu les trois légendaires guerriers, et pour prouver ses dires, présente leurs armes respectives. Ce qui lui vaut une entrevue auprès de l'empereur, à qui il va raconter les faits.

Une série de flashback

A première vue, les détracteurs de Zhang Yimou pourraient reprocher un certain côté répétitif au scénario : en effet, trois fois nous sont racontés les mêmes faits, à savoir la manière dont Sans Nom a réussi à vaincre les trois guerriers tant redoutés par le roi des Qin.

Mais ce système de flashback est habilement utilisé par Zhang Yimou, qui nous raconte ainsi trois versions différentes d'une même histoire, et met en évidence la solitude dans laquelle vit le futur unificateur de la Chine : il ne peut faire confiance à personne, car chaque individu est un ennemi potentiel.

De la propagande cachée ?

 

Tony Leung (Lame Brisée) et Maggie Cheung (Flocon de Neige)Si le nom du souverain des Qin n'est pas explicitement donné, il est facile d'imaginer qu'il s'agit du premier empereur chinois Ying Zheng (de 259 à 210 avant JC), devenu Qin Shi Huangdi pendant son règne (de 221 à 210 avant JC). En présentant ce personnage comme un pacifiste dont le but est d'unifier la Chine pour assurer la paix, Zhang Yimou s'est attiré une pluie de critiques.

En effet, hors de Chine, beaucoup ont vu à travers le film «Hero» une apologie du totalitarisme et de la politique chinoise de «d'une seule Chine», justifiant l'intransigeance des autorités sur les questions des dissidents, du Tibet ou de Taïwan.

Pour se défendre, Zhang Yimou a affirmé qu'il ne mélangeait jamais son travail avec la politique, et certains de ses partisans ont indiqué que certains films de guerre américains ne comportaient pas moins de propagande.

Le réalisateur, lui, avait semble t-il espéré un autre résultat : montrer à travers l'exemple chinois que rien n'est plus important que l'unité entre les hommes, seul gage de paix durable.

Notre avis : des personnages intéressants, un régal visuel

Maggie Cheung (Flocon de Neige)Si on met de côté toutes les suspicions d'ordre idéologique, «Hero» de Zhang Yimou est indiscutablement un excellent film, une référence du Wuxia Pian, les histoires de cape et d'épée chinoises.

Le premier point fort du long métrage est incontestablement son casting. Avec Jet Li, un certain écho international était assuré. Accompagné de Tony Leung, Maggie Q, Zhang Ziyi ou encore Chen Daoming, valeurs sûres du cinéma chinois, la star des arts martiaux ne pouvait être mieux entourée.

Finalement, grâce aux talents des comédiens (à noter la courte présence de Donnie Yen), cette oeuvre ne se limite pas à une succession de combats. La relation complexe entre Flocon de Neige (Maggie Cheung) et Lame Brisée (Tony Leung) est l'un des points centraux du long métrage.

L'autre grande qualité du film réside dans sa beauté visuelle, ce qui n'est pas une surprise venant de Zhang Yimou. C'est le talent artistique de ce dernier pour manipuler les couleurs qui renforce l'intérêt d'un triple flashback, finalement transformé en trois histoires différentes.

Après «Tigre et Dragon» d'Ang Lee, Hero est incontestablement l'autre film de référence du wuxia pian du début des années 2000.
Zhang Ziyi dans le rôle de Lune

Récompenses

(seules les plus significatives sont répertoriées)

2003 : nominé aux Oscars comme meilleur film en langue étrangère
2003 : nominé aux Golden Globes comme meilleur film en langue étrangère
2003 : prix Alfred Bauer au Festival de Berlin pour Zhang Yimou
2003 : nominé aux Ours d'or du Festival de Berlin
2003 : meilleure cinématographie aux Golden Bauhinia Awards pour Christopher Doyle
2003 : durant les Hong Kong Film Awards, «Hero» a obtenu 7 prix (meilleure cinématographie, meilleures chorégraphies d'action, meilleur direction artistique, meilleurs costumes et maquillages, meilleure musique, meilleurs sons, meilleurs effets spéciaux) et 7 nominations (dont la meilleure actrice pour Maggie Cheung, le meilleur réalisateur pour Zhang Yimou, ou le meilleur second rôle pour Zhang Ziyi...)
 
Bookmark and Share
Accueil cinéma Films 'Hero', le sublime wuxia pian de Zhang Yimou
billet avion
'You are the apple of my eye', ou les chroniques d'une jeunesse taïwanaise

article thumbnail

«You are the apple of my eye» est le succès taïwanais de l’année 2011. Adapté d’un roman, il est représentatif de la jeunesse de Taiwan des années 90.


'The Road Home', l'amour à la campagne

article thumbnail

«The Road Home » fait partie des films qui ont façonner la réputation internationale de Zhang Yimou. C'est aussi le long métrage qui a révélé l'actrice Zhang Ziyi au monde.


Maggie Cheung, icône du cinéma malgré elle

article thumbnail

Avec plus de 70 films aux côtés des plus grands cinéastes à son actif, Maggie Cheung est devenue une véritable icône du cinéma asiatique. Paradoxalement, elle ne s’est jamais sentie actrice [ ... ]


'1911' : le début d'une nouvelle ère en Chine

article thumbnail

Sortie près de cent ans jours pour jours après la Révolution Chinoise, «1911» est une œuvre historique relatant la chute de l'empire Qing. Avec Jackie Chan en tête d'affiche, le film se veut  [ ... ]


Gong Li, l'ambassadrice du cinéma chinois

article thumbnail

Révélée sous la coupe du réalisateur Zhang Yimou, Gong Li ne cesse de faire des étincelles. Devenue une véritable légende du cinéma chinois, l’actrice à la beauté intemporelle est aujour [ ... ]


Annuaire Asie (Japon, Chine, Inde, Coree, Vietnam, Thailande, Cambodge, Laos, ...) < >