Accueil cinéma Films 'Les Cendres du temps' : le wuxia pian selon Wong Kar-wai
'Les Cendres du temps' : le wuxia pian selon Wong Kar-wai PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Nicolas Jucha   
Mardi, 01 Décembre 2009 12:50

'Les Cendres du temps' : le wuxia pian selon Wong Kar-Wai

Sorti en 1994 avec un casting de rêve et un budget colossal, «Les Cendres du temps» se devait d'être un chef d'oeuvre. Il s'agit au final d'un wuxia pian très original et d'un film très subtil, mais sans les armes nécessaires pour conquérir le coeur du grand public...

Fiche du film

Titre original : Dung che sai duk

Titre en mandarin : Dōngxié Xīdú 东邪西毒

Titre international : Ashes of time

Titre en français : Les Cendres du temps

Réalisateur : Wong Kar-wai

Scénariste : Wong Kar-wai

Réalisation : 1994, Hongkong

Acteurs principaux : Leslie Cheung (Feng Ouyang), Brigitte Lin (la fille du clan Murong), Maggie Cheung (la femme du frère de Feng), Jacky Cheung (Hong Qi), Tony Leung Chiu-Wai (l'épéiste aveugle), Tony Leung Ka-Fai (Huang Yaoshi), Carina Lau (Fleur de Pêcher), Li Bai (la femme de Hong Qi), Charlie Yeung (la jeune femme)

Genre : action/arts martiaux/drame/romance/wuxia pian

100 minutes

A noter

-pendant une pause dans le tournage du film «Les Cendres du temps», Wong Kar-wai s'est fait plaisir avec la comédie romantique à petit budget «Chungking Express». Avec Takeshi Kaneshiro, Brigitte Lin, Tony Leung Chiu-Wai ou encore Faye Wong, ce long métrage a rencontré un très grand succès critique.

-en 2008 a été réalisé une nouvelle version du film (appelée Ashes of time Redux)

L'histoire : des chevaliers errants en quête d'amour

Maggie Cheung et Leslie CheungDans un temps très ancien en Chine, Feng Ouyang est un talentueux épéiste qui vit en recrutant des chasseurs de primes pour le compte de ses clients. Principal narrateur de l'histoire, Feng apparaît comme un personnage froid, sans émotion, dont la seule motivation est l'argent...

Mais au fur est à mesure que l'intrigue se dévoile, il s'avère que Feng n'est rien d'autre qu'un coeur brisé. Mais il est trop fier pour admettre ses sentiments refoulés, jusqu'à ce qu'il croise la route d'autres guerriers moins égocentriques que lui, et finisse par réfléchir à ce qu'est devenue sa vie...

Un panel de stars pour un film économiquement décevant

Leslie CheungSi on regarde le casting aujourd'hui, on a de quoi se dire que le film «Les Cendres du temps» se présentait sous les meilleurs auspices : un réalisateur de talent, quelques uns des plus talentueux acteurs de l'époque à Hongkong et un budget faramineux de 40 millions de dollars hongkongais.

Finalement, le long métrage n'a même pas atteint les 10 millions en recette à Hongkong, et surtout, n'a pas connu le succès prévu sur l'ensemble du marché asiatique ou mondial... Si «Les Cendres du temps» a reçu plusieurs distinctions par rapport à sa filmographie et ses images à Taïwan, Hongkong ou encore Venise, il reste globalement une énorme déception.

A titre de comparaison, en cette même année 1994, le réalisateur chinois tourna «Chungking Express» en profitant d'une pause dans le tournage de son wuxia pian. Finalement, c'est ce second film, à petit budget et réalisé dans des délais très courts, qui apporta une grande reconnaissance artistique à Wong Kar-wai. Un petit paradoxe...

Notre avis : l'excès de subtilité tue la subtilité

Brigitte LinEn réalisant «Les Cendres du temps », Wong Kar-wai ne s'adressait probablement pas au grand public. Ou alors s'il comptait séduire les masses, il s'est tout simplement planté...

Comprendre «Les Cendres du temps» demande en effet un effort d'attention et de réflexion qu'une majeure partie de l'audience n'a pas la patience d'accorder à un film présenté à la base comme un wuxia pian.

Le réalisateur hongkongais se donne d'énormes libertés pour l'ordination des séquences de son film, et l'on en vient donc parfois à s'y perdre et ne pas comprendre. Certains passages s'enchaînent ainsi de manière abrupte, sans que l'on puisse vraiment savoir quel est le lien entre elles... De plus, le cinéaste s'attardent sur des plans qui apparaissent inutiles alors que d'autres méritant un développement plus profond son rapidement laissés de côté.

Sur le plan visuel, on est bien loin des mythiques wuxia pian des années 2000 comme «Tigre et Dragon» ou «Hero», mais les images de «Ashes of time » restent de très bonnes qualités. L'atmosphère créée par Wong Kar-wai est plutôt prenante, seule la manière dont sont filmées les séquences de combat a de quoi frustrer le spectateur : on ne voit rien, ou presque...

Mais l'essentiel pour Wong Kar-wai ne résidait pas là visiblement... Le réalisateur a centré son film sur les relations qu'entretiennent les différents personnages : il parle ainsi d'amour, principalement impossible, et de ses conséquences dans l'attitude humaine.

La manière d'aborder le sujet est relativement originale et subtile -le dénouement permet de comprendre de nombreuses choses-, mais à trop vouloir faire dans cette voie, Wong Kar-wai a rendu son long métrage beaucoup moins accessible pour le spectateur lambda...
 
Bookmark and Share
Accueil cinéma Films 'Les Cendres du temps' : le wuxia pian selon Wong Kar-wai
billet avion
'You are the apple of my eye', ou les chroniques d'une jeunesse taïwanaise

article thumbnail

«You are the apple of my eye» est le succès taïwanais de l’année 2011. Adapté d’un roman, il est représentatif de la jeunesse de Taiwan des années 90.


'The Road Home', l'amour à la campagne

article thumbnail

«The Road Home » fait partie des films qui ont façonner la réputation internationale de Zhang Yimou. C'est aussi le long métrage qui a révélé l'actrice Zhang Ziyi au monde.


Maggie Cheung, icône du cinéma malgré elle

article thumbnail

Avec plus de 70 films aux côtés des plus grands cinéastes à son actif, Maggie Cheung est devenue une véritable icône du cinéma asiatique. Paradoxalement, elle ne s’est jamais sentie actrice [ ... ]


'1911' : le début d'une nouvelle ère en Chine

article thumbnail

Sortie près de cent ans jours pour jours après la Révolution Chinoise, «1911» est une œuvre historique relatant la chute de l'empire Qing. Avec Jackie Chan en tête d'affiche, le film se veut  [ ... ]


Gong Li, l'ambassadrice du cinéma chinois

article thumbnail

Révélée sous la coupe du réalisateur Zhang Yimou, Gong Li ne cesse de faire des étincelles. Devenue une véritable légende du cinéma chinois, l’actrice à la beauté intemporelle est aujour [ ... ]


Annuaire Asie (Japon, Chine, Inde, Coree, Vietnam, Thailande, Cambodge, Laos, ...) < >