Accueil cinéma Réalisateurs Ang Lee, le rêve américain
Ang Lee, le rêve américain PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Nicolas Jucha   
Mercredi, 02 Décembre 2009 09:36

Ang Lee, un réalisateur qui a percé à Hollywood

Originaire de Taïwan, naturalisé américain, Ang Lee est l’un des plus grands réalisateurs de sa génération. A la fois réalisateur, producteur et scénariste, il a signé plusieurs chefs d’oeuvre parmi lesquels «Tigre et Dragon», «Le secret de Brokeback Mountain » ou plus récemment «Lust, Caution».

Ang Lee (李安 Lǐ Ān)

Né le 23 Octobre 1954 à Pingtung (Taiwan)
réalisateur, producteur et scénariste

A savoir

-ses parents sont partis à Taïwan après la victoire des Communistes durant la guerre civile chinoise

-il travaille majoritairement aux Etats-Unis où il a été doublé diplômé d’art dramatique et de cinéma

-"Tigre et Dragon", oscar du meilleur film étranger en 2000, est probablement son meilleur film

-il est l’un des deux seuls réalisateurs à avoir reçu deux fois le Lion d’or de la Mostra de Venise

Une formation achevée aux Etats-Unis

Brokeback Mountain, une preuve de la polyvalence d'Ang LeeNé à Taïwan, Ang Lee a rapidement choisi de faire carrière dans le cinéma au grand dam de ses parents qui considéraient ce métier comme peu valorisant. Etudiant en théâtre et cinéma à l’Académie des arts de Taipei, il part aux Etats-Unis en 1978 pour finir ses études.

Il obtient un diplôme d’art dramatique à l’université de l’Illinois et un Master of Fine Arts à celle de New York. Sa carrière se lance vraiment en 1992 avec la réalisation du film Tuishou (Poussée avec les mains, un exercice des arts martiaux chinois), qui évoque le choc entre les nouvelles générations et la tradition dans le Taïwan d’aujourd’hui...

Un réalisateur tout terrain

Quand on évoque Ang Lee, il est difficile de le classer dans une catégorie de films particuliers. S’il parle avant tout de l’interaction entre modernité et tradition via notamment le thème de l’homosexualité, le réalisateur taïwanais tend à explorer un maximum d’univers.

Son deuxième film, «Garçon d’honneur» (1993), lui apporte une première reconnaissance internationale avec l’Ours d’Or au festival du film de Berlin et une nomination pour l’Oscar et le Golden Globe du meilleur film étranger. Il est l’un, sinon le premier, à parler du sujet tabou de l’homosexualité dans le cinéma chinois...

1995, nouveau départ pour les Etats-Unis

En 1995, Ang Lee retourne dans ce qui est aujourd’hui son pays d’adoption pour poursuivre sa carrière. Avec des moyens conséquents et un casting de luxe, il réalise «Raison et sentiments». Au milieu de multiples récompenses, ce film lui offre un second Ours d’or à Berlin...

Dans la foulée de ce succès, il réalise «Ice Storm» (1997), «Chevauchée avec le diable» (1999), et conforte ainsi un peu plus sa place parmi les références hollywoodiennes. Il ne rencontrera pas que des succès néanmoins : en 2003, «Hulk» ne s’avère pas être une grande réussite malgré des moyens conséquents.

Tigre et Dragon, le trésor d’Ang Lee ?

Tigre et Dragon, le trésor d’Ang Lee ?Mais pour beaucoup d’amateurs, c’est en 2000 que le réalisateur d’origine taïwanaise offre son plus beau travail : Tigre et Dragon. En revisitant le genre Wuxia, Lee met sur pied avec brio un film de combat sur la Chine ancienne et mythique...

Il jouit notamment d’un casting de choix avec Chow-Yun Fat ou Zhang Ziyi dans les rôles principaux. Les scènes de combat, bien qu’irréalistes et inspirées des anciennes méthodes du cinéma hongkongais (les personnages donnent l’impression de voler), s’avèrent magnifiques et séduisent le public occidental. Les récompenses pleuvent, avec notamment un Oscar du meilleur film étranger l’année de sa sortie...

Un succès tous les deux ans ?

Depuis le succès de «Tigre et Dragon», Ang Lee s’est distingué par deux autres films de référence dans des styles différents. Avec «Brokeback Mountain» en 2005, Lee se permet de revisiter le thème de l’homosexualité à Hollywood. La critique est une nouvelle fois unanime et les distinctions suivent...

Son dernier succès, «Lust, Caution», est un retour dans l’univers chinois pour Lee. Et comme pour «Brokeback Moutain», l’histoire se base sur un roman écrit en 1950 par Eileen Chang. Une nouvelle fois récompensé (Lion d’or à Venise), le film traite de la triste période de l’occupation japonaise pendant la seconde guerre mondiale.

S’il s’en tient à ce rythme, Ang Lee devrait offrir un nouveau chef d’oeuvre au public pour 2009... Travaillant majoritairement aux Etats-Unis, il est incontestablement l’une des références du cinéma avec sa richesse culturelle et sa capacité à explorer tous les genres...

Filmographie

Réalisateur :

1992 : Pushing Hands (推手, Tui Shou)
1993 : Garçon d'honneur (喜宴, Hsi yen)
1994 : Salé sucré (飲食男女, Yin shi nan nu)
1995 : Raison et sentiments
1997 : Ice Storm
1999 : Chevauchée avec le diable
2000 : Tigre et Dragon (臥虎藏龍, Wo hu cang long)
2001 : The Hire : Chosen (court-métrage de 11 minutes)
2003 : Hulk
2005 : Le Secret de Brokeback Mountain
2007 : Lust, caution

Scénariste :

1992 : Pushing Hands (推手, Tui Shou) (co-écrit avec James Schamus)
1993 : Garçon d'honneur (喜宴, Hsi yen) (co-écrit avec Neil Peng et James Schamus)
1994 : Salé sucré (飲食男女, Yin shi nan nu) (co-écrit avec James Schamus et Hui-Ling Wang)
1995 : Shao Nu Xiao Yu

Nominations et récompenses

Ours d'or du meilleur film en 1993 pour Garçon d'honneur
Coup de cœur LTC au Festival du cinéma américain de Deauville 1993 pour Garçon d'honneur
Ours d'or du meilleur film en 1996 pour Raison et sentiments
Oscar du meilleur film étranger en 2000 pour Tigre et Dragon
Golden Globe du meilleur film étranger en 2000 pour Tigre et Dragon
Nominé à l'Oscar du meilleur réalisateur en 2000 pour Tigre et Dragon
Golden Globe du meilleur réalisateur en 2001 pour Tigre et Dragon
Prix du meilleur film et meilleur réalisateur lors des Hong Kong Film Awards 2001 pour Tigre et Dragon
Lion d'or à la 62e Mostra de Venise pour Brokeback Mountain 2005.
Golden Globe du meilleur réalisateur en 2006 pour Brokeback Mountain
Oscar du meilleur réalisateur en 2005 pour Brokeback Mountain.
Lion d'or à la 64e Mostra de Venise pour Lust, caution

 
Bookmark and Share
Accueil cinéma Réalisateurs Ang Lee, le rêve américain
billet avion
'You are the apple of my eye', ou les chroniques d'une jeunesse taïwanaise

article thumbnail

«You are the apple of my eye» est le succès taïwanais de l’année 2011. Adapté d’un roman, il est représentatif de la jeunesse de Taiwan des années 90.


'The Road Home', l'amour à la campagne

article thumbnail

«The Road Home » fait partie des films qui ont façonner la réputation internationale de Zhang Yimou. C'est aussi le long métrage qui a révélé l'actrice Zhang Ziyi au monde.


Maggie Cheung, icône du cinéma malgré elle

article thumbnail

Avec plus de 70 films aux côtés des plus grands cinéastes à son actif, Maggie Cheung est devenue une véritable icône du cinéma asiatique. Paradoxalement, elle ne s’est jamais sentie actrice [ ... ]


'1911' : le début d'une nouvelle ère en Chine

article thumbnail

Sortie près de cent ans jours pour jours après la Révolution Chinoise, «1911» est une œuvre historique relatant la chute de l'empire Qing. Avec Jackie Chan en tête d'affiche, le film se veut  [ ... ]


Gong Li, l'ambassadrice du cinéma chinois

article thumbnail

Révélée sous la coupe du réalisateur Zhang Yimou, Gong Li ne cesse de faire des étincelles. Devenue une véritable légende du cinéma chinois, l’actrice à la beauté intemporelle est aujour [ ... ]


Annuaire Asie (Japon, Chine, Inde, Coree, Vietnam, Thailande, Cambodge, Laos, ...) < >