Accueil cinéma Réalisateurs Feng Xiaogang, le réalisateur proche du peuple
Feng Xiaogang, le réalisateur proche du peuple PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Nicolas Jucha   
Vendredi, 04 Décembre 2009 11:47

Un réalisateur très apprécié du public chinois

Moins célèbre à l’échelle planétaire que Zhang Yimou, Chen Kaige ou Ang Lee, Feng Xiaogang n’en reste pas moins l’un des cinéastes les plus populaires de Chine. La raison ? Ses oeuvres font souvent mouche auprès du public, car elles collent aux réalités actuelles du peuple chinois.

冯小刚 féng xiǎogāng

Réalisateur chinois né en 1958

A noter

Ge You, l'acteur fétiche-le célèbre Ge You 葛优 est l’un des acteurs fétiches de Feng Xiaogang. On le retrouve au casting de nombreux films : The Nobles (2008), If you are the one (2008), The Banquet (2006), World Without Thieves (2004), Cell Phone (2003), Big Shot’s Funeral (2001), Sorry Baby (1999), Be There or Be Square (1998), Dream Factory (1997)


-Be There or Be Square (1998) est le premier film chinois intégralement tourné aux Etats-Unis


-dans le film Crazy Kung Fu, de Stephen Zhou, Feng Xiaogang fait une courte apparition comme acteur (le chef du gang des crocodiles)

-Feng Xiaogang est marié à l’actrice chinoise Xu Fan徐帆

L’ami Feng

Feng Xiaogang et son épouse, Xu Fan«Les gens font souvent référence à Zhang Yimou et Chen Kaige comme des maîtres, mais quand ils parlent de Feng, ils sourient comme s’il s’agissait d’un sympathique voisin qui vous invite tout le temps à partager ses raviolis» (ndlr : les jiaozi, un plat très courant en Chine).

La présentation est tirée d’un article du China Daily daté d’août 2007, et tient toujours aujourd’hui. Parmi les plus grands réalisateurs chinois, Feng Xiaogang est peut être celui auquel le peuple chinois peut s’identifier le plus facilement.

Fils d’un professeur de lycée et d’une infirmière d’usine, rien ne semblait le prédestiner à devenir l’auteur de plusieurs chefs d’oeuvre cinématographiques chinois, ni à créer un nouveau style, le Hesui pian (film de nouvel an).

Après avoir vécu de petits boulots, et notamment d’un emploi de peintre de décors dans l'une des troupes théâtrales de l'Armée de Libération du Peuple, Feng Xiaogang commence à travailler dans le cinéma en 1985, au centre d’art de la télévision de Pékin.

Scénariste à ses débuts

Son activité consiste à écrire des scénarios pour des séries télévisées, et collaborent ainsi avec deux pointures : le metteur en scène Zheng Xiaolong, et le scénariste Wang Shuo, qui par là suite lui élaborera les scénarios de plusieurs longs métrages.

Deux séries permettent à Feng Xiaogang de vraiment se faire connaître : Stories of the Editorial Department et A native of Beijing in New York, dont il co-signe les scénarios.

Sa première réalisation sur le grand écran s’intitule Lost my love, en 1994. Par la suite, il retourne momentanément aux séries télé avec Early Death of Love (1995) et The Other side of the Moon en 1996

Dream Factory, la consécration cinématographique, le Hesuipian est né

L'affiche du film Dream FactoryMais en 1997, Feng Xiaogang se fait définitivement un nom avec la comédie Dream Factory. Le film rencontre un énorme succès en Chine, au point qu’on parle d’un nouveau style dont Feng Xiaogang est l’initiateur : le Hesui Pian (贺岁片), des films familiaux, parfaits pour les périodes de nouvel an.

Feng Xiaogang est devenu tellement célèbre pour ce type de longs métrages que chaque année, à la période du Festival de Printemps, le public scrute une éventuelle création du cinéaste : c’est un peu comme manger des jiazi ou faire éclater des pétards, c’est la tradition...

Depuis Dream Factory, il y a plus de 10 ans, les spectateurs chinois attentend de lui de nouvelles merveilles. Ses films sont en général bien acceptés et financièrement lucratifs car bien placés au box office.

Les succès s’enchaînent

L'affiche du film A world without thievesLe réalisateur n’est pas une usine, et il ne fait jamais plus d’un film par an... Mais quand il se met au travail, c’est la plupart du temps pour faire mouche aussi bien auprès de la critique que du public.

En 2000, «A Sigh» sur le thème de l’infidélité et dont le scénario est écrit par le célèbre romancier Wang Shuo, est récompensé au Festival international du film du Caire : il y fait même un carton plein avec les titres de meilleur film, meilleur scénario, meilleures interprétations masculine et féminine.

En 2003, il signe un nouveau succès populaire avec «Cell Phone» (Shouji en chinois). Il y évoque l’obession de la société actuelle pour les téléphones portables, et met en avant les désavantages qu’il comporte (notamment quand on préfère ne pas être joint).

Malgré ce nouveau succès, le meilleur reste à venir : Assembly (2007), The Banquet (2006) et a World Without Thieves (2004), ces trois derniers films, sont autant de réussites cinématographiques.

Dans «World Without Thieves», il pouvait notamment compter sur un casting de choix avec le duel Andy Lau-Ge You. Tourné autour d’une situation simple de la vie quotidienne (un voyage en train), le film mélange avec soins une psychologie approfondie des personnages et des scènes d’actions esthétiques.

Acteur fétiche de Feng, Ge You était une nouvelle fois au générique pour «The Banquet», où cette fois le populaire réalisateur pouvait compter sur Zhang Ziyi, Zhou Xun ou encore Daniel Wu et Ma Jingwu Si le film pèche par ses scènes de combat exagérées, le scénario est palpitant, les décors sublimes, et les acteurs assurent, d’où de nombreuses récompenses (notamment le prix spécial du jury au Festival de Venise 2006).

Un réalisateur qui colle aux réalités actuelles de la Chine

L'affiche du film The Assembly«Assembly» (2007), ne fut pas moins réussi. Racontant l’histoire d’un soldat qui se bat pour la reconnaissance du sacrifice de ses frères d’armes, le long métrage a ému le public chinois, tout en ayant le mérite de ne pas faire de propagande politique.

Mais c'est de retour à la comédie, et plus précisément la comédie romantique, que Feng Xiaogang à une nouvelle fois tapé dans le mille fin 2008. «If you are the one», avec Ge You dans le rôle principal et Shu Qi dans celui de la belle jeune femme, a fait un énorme carton au box-office, se permettant de titiller, en termes de recettes au guichet, la grosse production de l'année, «Les trois royaumes» de John Woo.

En 2010, Feng Xiaogang a une nouvelle fois ébranlé le box-office chinois avec «Aftershock», devenu cette même année le plus grand succès commercial de l'histoire du cinéma en Chine (plus de 500 millions de yuans de recettes). Le long-métrage, bien loin des comédies familiales qui ont fait le succès de Feng Xiaogang, traitait avec une grande justesse le thème sensible du séisme de 1976 à Tangshan. Deux ans après le terrible tremblement de terre au Sichuan, il fallait oser le faire...

S’il n’est pas le plus connu internationalement, Feng Xiaogang est l’un des réalisateurs chinois les plus populaires. L’un de ceux dont le public se sent le plus proche car ses films collent à la réalité actuelle de la Chine

Surtout, il a réussit à se forger une carrière alors que son environnement de naissance y semblait peu propice. Contrairement aux autres grandes réalisateurs chinois actuels, Feng Xiaogang n’est pas passé par une prestigieuse académie ou été chapeauté par un mentor. Ce qui accentue encore plus son mérite d’être une référence incontournable aujourd’hui.

Filmographie  de Feng Xiaogang

Réalisateur

2010 : Aftershock (Tangshan Da Dizhen)

2008 : If you are the one (fēi chéng wù rǎo  非诚勿扰)

2007 : Assembly (jíjié hào 集结号)

2006 : The Banquet (yè yàn 夜宴)

2004 : World Without Thieves (tiānxià wú zéi 天下无贼)

2003 : Cell Phone (shǒujī 手机)

2001 : Big Shot’s Funeral (dàwàn 大腕)

2000 : A Sigh (yīshēng tànxī 一声叹息)

1999 : Sorry Baby (méi wán méi liǎo 没完没了)

1998 : Be There or Be Square (bù jiàn bù sǎn 不见不散)

1997 : Dream Factory (jiǎ fāng yǐ fāng 甲方乙方)

1994 : Lost My Love (yǒng shī wǒ ài 永失我爱)

Scénariste

2004 : World Without Thieves (tiānxià wú zéi 天下无贼)

2001 : Big Shot's Funeral (dàwàn 大腕)

1997 : Dream Factory (jiǎ fāng yǐ fāng 甲方乙方)

1994 : A Born Coward (Tian Sheng Dan Xiao 天生胆小)

1992 : After Separation (Da Sa Ba 大撒把)

Apparitions comme acteur

1994 In the Heat of the Sun 阳光灿烂的日子

1997 Dream Factory 甲方乙方

2000 Father 爸爸

2001 The Marriage Certificate 谁说我不在乎

2002 Cala, My Dog! 卡拉是条狗

2004 Kung Fu Hustle 功夫

2005 Wait 'Til You're Older 童夢奇緣

Récompenses

2010 : meilleur réalisateur aux Hundred Flowers Awards pour "If you are the one"

2009 : meilleur réalisateur aux Huabiao Film Awards pour "Assembly"

2009 : meilleur réalisateur aux Golden Rooster Awards pour "Assembly"

2008 : meilleur réalisateur aux Hundred Flowers Awards pour "Assembly"

2008 : meilleur réalisateur au Beijing Student Film Festival pour "Assembly"

2008 : meilleur réalisateur au Shanghai Film Critics Awards pour "Assembly"

2006 : mention spéciale au Festival du film de Venise pour The Banquet

2005 : meilleur scénario au Golden Horse Awards pour World Without Thieves

2005 : grand prix des Amériques pour World Without Thieves

 
Bookmark and Share
Accueil cinéma Réalisateurs Feng Xiaogang, le réalisateur proche du peuple
billet avion
'You are the apple of my eye', ou les chroniques d'une jeunesse taïwanaise

article thumbnail

«You are the apple of my eye» est le succès taïwanais de l’année 2011. Adapté d’un roman, il est représentatif de la jeunesse de Taiwan des années 90.


'The Road Home', l'amour à la campagne

article thumbnail

«The Road Home » fait partie des films qui ont façonner la réputation internationale de Zhang Yimou. C'est aussi le long métrage qui a révélé l'actrice Zhang Ziyi au monde.


Maggie Cheung, icône du cinéma malgré elle

article thumbnail

Avec plus de 70 films aux côtés des plus grands cinéastes à son actif, Maggie Cheung est devenue une véritable icône du cinéma asiatique. Paradoxalement, elle ne s’est jamais sentie actrice [ ... ]


'1911' : le début d'une nouvelle ère en Chine

article thumbnail

Sortie près de cent ans jours pour jours après la Révolution Chinoise, «1911» est une œuvre historique relatant la chute de l'empire Qing. Avec Jackie Chan en tête d'affiche, le film se veut  [ ... ]


Gong Li, l'ambassadrice du cinéma chinois

article thumbnail

Révélée sous la coupe du réalisateur Zhang Yimou, Gong Li ne cesse de faire des étincelles. Devenue une véritable légende du cinéma chinois, l’actrice à la beauté intemporelle est aujour [ ... ]


Annuaire Asie (Japon, Chine, Inde, Coree, Vietnam, Thailande, Cambodge, Laos, ...) < >