Personnages de la littérature chinoise : Chao Gai, le Roi Céleste (Au bord de l'eau) PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Nicolas Jucha   
Samedi, 28 Novembre 2009 08:53

Personnages de la littérature chinoise : Chao Gai, le Roi Céleste (Au bord de l'eau)

Personnage essentiel du roman classique «Au bord de l'eau», Chao Gai est considéré comme le père fondateur de la bande de 108 héros du Mont Liang. En raison de sa disparition tragique, il n'est pas répertorié comme l'un des 108 astres, mais comme le Roi Céleste.

A voir également


Roman dont le personnage fait partie : Au bord de l'eau, de Shi Nai'an

Fiche du personnage

Nom : Cháo Gài (晁盖)

Surnom en français : le Roi Céleste (porteur de pagode)
Surnom en anglais : The Heavenly King
Surnom en chinois : tuō tǎ tiānwáng 托塔天王

Position dans la bande du Mont Liang : fondateur
Chapitres où il apparaît : 14 à 16, 18 à 20, 35, 36, 39 à 44, 47, 51, 52, 60 et 65 (sous forme d'esprit)
Chapitre où il quitte l'histoire : 60 (assassiné par Shi Wengong)

Chao Gai, le Roi Céleste

Chao Gai, le Roi CélestePersonnage important du roman «Au bord de l'eau», Chao Gai occupe une place très particulière dans le récit. Surnommé le Roi Céleste, il n'est pas répertorié comme l'une des 108 étoiles (un héros) du livre.

Une absence qui est due à sa disparition tragique au milieu de l'histoire, mais qui ne diminue en rien son importance pour ses 108 frères d'armes. Car Chao Gai, s'il ne jouit pas du titre honorifique d'astre terrestre ou d'astre céleste, reste considéré comme le père fondateur du mouvement de Liangshan, l'éternel modèle de son successeur Song Jiang.

Ce dernier, qui est le véritable héros du roman, entretient une vraie relation père-fils avec Chao Gai. Dès le début du récit, le futur Roi Céleste jouit d'une réputation flatteuse dans la «Fraternité des Braves», ces héros redresseurs de torts qui jalonnent les routes chinoises de l'époque.

Amateur d'arts martiaux, épris de justice, ce descendant d'une lignée impériale accueille joyeusement chez lui les experts en arts martiaux nobles de coeur, et n'hésite pas à venir en aide aux victimes innocentes de fonctionnaires corrompus.

Le célèbre épisode des cadeaux d'anniversaire

Chef du village de Dongxi, il est un ami proche de plusieurs autres héros du roman : Wu Yong, Gongsun Sheng, les frères Ruan, ou encore les deux policiers Zhu Tong et Lei Heng. Sa vie change le jour où Liu Tang, une autre connaissance, apprend l'existence d'un convoi de cadeaux d'anniversaire -pour le Premier ministre corrompu Cai Jing- qui va passer par le village de Dongxi.

Liu Tang propose à Chao Gai et ses amis d'organiser le vol du précieux convoi, ce qui va donner lieu à l'un des passages les plus célèbres du livre, et l'un des évènements fondateurs du groupe des 108 héros de Liangshan. Wu Yong, Chao Gai, Liu Tang, Gongsun Sheng et les trois frères Ruan, qui se sont jurés fraternité, se déguisent en marchands de dattes, selon un plan élaboré par le premier cité.

Les cadeaux sont escortés par le brave Yang Zhi (l'un des futurs membres de Liangshan) et ses soldats. Aidé par un 8e homme, Bai Sheng, qui vend un vin drogué, les sept amis parviennent à dérober les cadeaux de Cai Jing.

Finalement, Bai Sheng est arrêté, et les suspicions arrivent bien vite sur Chao Gai et sa bande, bien que leur compagnon n'ait dit le moindre mot malgré la torture. Avec l'aide bienveillante de Song Jiang -qui les préviendra à ses risques et périls du danger- et de la complaisance de Zhu Tong et Lei Heng, le groupe parvient à s'enfuir.

La fondation du mouvement rebelle du Mont Liang

Le premier leader du Mont LiangIls s'en vont alors trouver refuge au Mont Liang, où le chef d'alors, Wang Lun, accepte de les laisser rester temporairement. Mais cet homme sans mérites, et soucieux de garder sa position de leader, essaie poliment de les faire partir.

Ne pouvant supporter le manque d'esprit chevaleresque de son chef, et voulant aider des hommes qu'il respecte, le héros Lin Chong tue Wang Lun devant l'ensemble des bandits. Il propose alors le siège de leader à Chao Gai, qui refuse initialement, puis se décide à accepter, prenant alors dans son équipe les anciens lieutenants de Wang Lun : Song Wan et Du Qian.

Numéro un de la bande de Liangshan, Chao Gai va devenir un vrai mentor et père pour son futur successeur, Song Jiang.

Pendant la plupart des campagnes guerrières, Chao Gai laisse Song Jiang mener les opérations, car son âge avancé le rend plus vulnérable. Jusqu'au jour où il décide de s'illustrer en menant la première campagne contre le village de la famille Zeng.

Le décès tragique du Roi Céleste Chao Gai

Ceux-ci sont coupables d'avoir volé un destriers que Duan Jingzhu voulait offrir en cadeau d'entrée à Liangshan, et de tenir un discours hostile et insultant à l'égard des hommes de Chao Gai.

En dépit d'un mauvais présage lors de son départ (sa bannière est déchirée par le vent), il insiste pour mener à bien cette bataille. Il en reviendra agonisant, son armée étant prise par surprise, et lui ayant reçu en plein visage une flèche empoisonné de Shi Wengong, le maître d'armes de la famille Zeng.

Peu avant de mourir, ses dernières paroles furent de désigner comme son successeur celui qui capturerait son assassin... La détresse est alors grande pour Song Jiang, qui accepte à contre coeur le poste de leader de la bande. Il tient à respecter la volonté de son ami et mentor, et n'accepte donc le siège de chef que le temps d'assurer sa soif de vengeance.

Finalement, lors de la revanche contre la famille Zeng, c'est le nouveau membre de la bande, Lu Junyi, qui capturera Shi Wengong, mais refusera son droit de leader au profit de Song Jiang, conformément à ce que préférnt les autres héros de Liangshan.

Le père fondateur de Liangshan, le mentor de Song Jiang

Dans la version courte du roman, en 71 chapitres, Chao Gai peut apparaître comme le principal héros du récit, car il ne s'attache qu'à la formation de la bande des 108 héros. Sa disparition précoce le relègue néanmoins derrière Song Jiang dans les versions longues du roman, puisque c'est après la disparition de son père spirituel que ce dernier s'affirme dans toute sa grandeur.

Chao Gai est la véritable inspiration sur laquelle s'est basée Song Jiang pour devenir un leader exemplaire et admirable. L'épisode des cadeaux d'anniversaire, dont il est l'un des instigateurs, est l'un des évènements fondateurs de la bande, et s'il ne fait pas partie des 108 astres désignés dans l'histoire par un phénomène mystique, il est le premier vrai leader de Liangshan.

Il est l'incarnation même de l'idéal des 108 héros : «rétablir la justice au nom du Ciel». Sa place dans le récit est incontestablement plus importante que celle d'autres personnages répertoriés comme astres célestes ou terrestres.

Un représentation symbolique

 
Bookmark and Share
billet avion
Annuaire Asie (Japon, Chine, Inde, Coree, Vietnam, Thailande, Cambodge, Laos, ...) < >