Personnages de la littérature chinoise : Ling Zhen, le Tonnerre-fracassant (Au bord de l'eau) PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Nicolas Jucha   
Vendredi, 27 Novembre 2009 08:52

Personnages de la littérature chinoise : Ling Zhen, le Tonnerre-fracassant (Au bord de l'eau)

Dans la bande des 108 héros du Mont Liang, Ling Zhen est le maître artificier. Dans de nombreuses batailles, sa maîtrise des canons et explosifs se révèlera un atout décisif.

A voir également


Roman dont le personnage fait partie : Au bord de l'eau, de Shi Nai'an

Fiche du personnage

Nom : Ling Zhen (凌震)

Surnom en français : le Tonnerre-fracassant
Surnom en anglais : Heaven-shaking thunder
Surnom en chinois : (轟天雷)

Position dans la bande du Mont Liang : 16e astre terrestre, spécialiste des canons et explosifs
Chapitres où il apparaît : 55, 57, 97, 100
Chapitre où il quitte l'histoire : 100 (prend un poste officiel dans le département armes à feu de l'armée impériale des Song)

Le maître artificier du Mont Liang

Le maître artificier du Mont LiangOriginaire de Yanling, Ling Zhen est à l'image d'autres héros cités dans le roman : un expert d'arts martiaux, et plus précisément un adroit tireur à l'arc. Mais ce qui le distingue le plus, c'est sa maîtrise des canons et explosifs.

Il apparaît dans le roman lors de l'attaque de la forteresse du Mont Liang par les troupes impériales que mène Huyan Zhuo. Alors que ce dernier a gagné les premiers affrontements à l'aide de sa cavalerie enchaînée, il a vu son bras droit Peng Qi se faire capturer par les rebelles.

Il demande alors la permission à Gao Qiu, l'un des plus importants officiels de la cour, la permission de convoquer Ling Zhen à ses côtés, afin d'utiliser des armes à feu contre les bandits de Liangshan.

La présence du maître artificier perturbe grandement les hommes de Song Jiang, jusqu'à ce que Wu Yong imagine un plan : attirer le navire de Ling Zhen à un endroit où il sera facile à capturer pour les «hommes poissons » du Mont Liang, à savoir les frères Ruan, Zhang Shun, Zhang Heng et Li Jun.

Le 16e astre terrestre

Le 16e astre terrestreUne fois ce stratagème mené à bien, Song Jiang fait comme à son habitude : il traite son captif et vaincu avec un énorme respect, et l'incite à intégrer son groupe, qui finalement n'a pour d'autre but que de rétablir l'ordre dans la dynastie Song.

Comme Peng Qi avant lui, Ling Zhen change de camp et met à profit ses talents d'artificier pour le compte des héros de Liangshan, au grand dam de Huyan Zhuo. Ce changement d'allégeance est l'un des moments décisifs de la bataille contre les armées impériales.

Par la suite, Ling Zhen devient le responsable des armes à feu de la bande du Mont Liang, et après l'obtention de l'amnistie impériale, il suit Song Jiang et les autres héros dans les campagnes militaires au nom de la dynastie Song.

Lors du terrible affrontement contre les armées de Fang La, homme ayant créé un état rebelle au sud du Yangzi, Ling Zhen se distingue comme à son habitude, en bombardant les murs des cités adverses.

Lors de l'un des batailles décisives, il pulvérise même Bao Daoyi, conseiller de Fang La et redoutable guerrier doté de pouvoirs magiques.

A la fin du roman, Ling Zhen fait partie des rares survivants au sein des 108 héros de Liangshan, et se voit offrir une position officielle au département des armes à feu de l'empire des Song.
 
Bookmark and Share
billet avion
L'humour français et l'Empire du milieu

article thumbnail

Les Français et les Chinois aiment à plaisanter. Pour autant, ce qui fait rire les uns ne fait pas forcément rire les autres… surtout lorsqu’on touche à un élément essentiel de la culture ch [ ... ]


Annuaire Asie (Japon, Chine, Inde, Coree, Vietnam, Thailande, Cambodge, Laos, ...) < >